Numéros 10, 11, 12

Pour chaque n° : présentation de la table des matières, de l’éditorial et des résumés (français, anglais, espagnol)

n° 10 – dossier spécial

« Jacky Beillerot 1939-2004 »

couverture du n° 10Table des matières
Jacky Beillerot 1939-2004
(dossier coordonné par Gérard Jean-Montcler)
Christine Marzolf – Un homme, une vie, une œuvre
Nicole Mosconi – L’enseignant chercheur à Nanterre Paris X
Bernard Charlot – La question du rapport au savoir : convergences et différences de deux approches
Claudine Blanchard-Laville, Dominique Fablet – Entretien avec Jacky Beillerot
Françoise F. Laot – L’histoire, en somme, non pour la nostalgie, mais pour l’avenir
Philippe Carré – La société pédagogique , 25 ans après… une relecture
Gérard Fourneau – L’invincible espoir
Jean-Marie Barbier – Hommage
Francine Best – Légion d’Honneur
Jacky Beillerot – Curriculum vitae
Articles de recherche
David Adé, Carole Sève, Luc Ria – Le rôle des objets dans le développement professionnel des enseignants stagiaires d’Éducation physique
Isabelle Cherqui-Houot – VAE : Les universités à l’épreuve de l’expérience
Bernard Fraysse – Un simulateur pour aider à la formation technologique universitaire
Vie de la recherche
Thèses
Groupe d’études-histoire de la formation (Gehfa)
Auteurs dans ce numéro : David Adé, Jean-Marie Barbier, Francine Best, Claudine Blanchard-Laville, Philippe Carré, Bernard Charlot, Isabelle Cherqui-Houot, Dominique Fablet, Gérard Fourneau, Bernard Fraysse, Gérard Jean-Montcler, Françoise F. Laot, Christine Marzolf, Nicole Mosconi, Luc Ria, Carole Sève, ont participé à ce numéro.

Un an et demi après le décès de Jacky Beillerot, c’est le temps de l’hommage.
De Jacky Beillerot, ce numéro envisage la pensée, mais surtout l’humanité et l’action.
Sa vie intellectuelle et professionnelle s’articule autour d’une trilogie : l’éducation, les sciences politiques et l’histoire.
L’extrême variété de ses écrits, la forme comme le fond, en atteste : Jacky Beillerot est un nomade de la pensée. Au total, ce sont près de 350 textes qu’il écrit, auxquels il convient de rajouter le nombre plus difficilement chiffrable de ses conférences.
La formation des adultes y est présente dès sa jeunesse. Depuis un premier livre (non publié) de 1965, Les jeunes et la politique, où la mise à mal du système politique est en partie analysée par l’« absence d’éducation politique » des jeunes adultes, jusqu’à ses derniers écrits de 2003-2004 et notamment la note de synthèse Les politiques d’éducation et de formation, 1989-2002, il balaye le champ et en explore les contours.
« Les rapports avec les sciences sociales et humaines (…), le travail de concep­tualisation spécifique à ce champ, sans être absents, sont encore loin d’avoir porté tous leurs fruits. Les progrès de l’analyse de l’expérience et des pratiques professionnelles (…) la réflexion et la réflexivité, sont encore peu développés, les analyses sont mal admises (…). En un mot, la formation se fait plus qu’elle ne s’invente, comme champ autonome », écrit-il en 1994.
Rien d’étonnant donc à ce que cet intérêt de 40 années, sur le fond d’une certaine indigence du champ en termes de support scientifique, débouche au bonheur des rencontres, des alliances et des affinités sur la création d’une revue de recherches. La revue Savoirs paraît pour la première fois en juin 2003 : couronnement d’une attention ininterrompue dans le champ de la formation des adultes et début d’une nouvelle aventure, que Jacky Beillerot attendait sans aucun doute, alors même qu’il perçoit depuis toujours la nécessité et la difficulté de former l’autre : « Nous devons éducation à autrui, comme on dit devoir assistance, peut-être même à personne en danger ».

____________________________________

Articles de recherche

___________________________________

David ADÉ, Carole SÈVE, Luc RIA
CETAPS, Université de Rouen et PAEDI, IUFM de Clermont-Ferrand

Le rôle des objets dans le développement professionnel
des enseignants stagiaires d’Éducation physique

Cette étude porte sur l’activité professionnelle d’enseignants stagiaires d’Éducation physique en relation avec les objets de la leçon. Elle décrit le rôle des objets et plus particulièrement celui de leur manipulation sur l’organisation de l’activité d’enseignants stagiaires. À partir de l’analyse de l’activité de trois enseignants stagiaires dans trois activités sportives différentes, elle pointe le rôle de support des objets dans la structuration de l’activité des enseignants stagiaires, le caractère imprévisible et anxiogène de leur utilisation. Il ressort que les objets participent à la construction d’habitudes professionnelles et à l’émergence d’une mise en expérience professionnelle.
Mots clés : Enseignants stagiaires d’EP, objets, activité professionnelle, cours d’action.

The role of objects in the professional development of teacher trainees in the area of physical education

This study is about the professional activity of teacher trainees training to become physical education instructors. It describes the role that objects (equipment) typical of the various sports disciplines play in the development of the trainees’ evolving professional activity. Based on the analysis of three trainees from three different disciplines, our study highlights the structuring influence that such objects have on the trainee’s activity as well as on the unpredictability and anxiety-causing effects that can be associated with their use. It turns out that the objects participate in the construction of professional habits and in the emergence of professional experience in the making.
Keywords : Teacher Training in Physical Education, objects, professional activity, course of action

El rol de los objetos en la actividad profesional
de profesores practicantes de educación física

Este estudio se refiere a la actividad profesional de los profesores practicantes de educación física en relación con los objetos de la lección. Nosotros describimos el rol de los objetos, y más particularmente el de la manipulación de estos, en la organización de la actividad de los profesores practicantes. A partir del análisis de la actividad de tres profesores practicantes en tres actividades deportivas diferentes, este estudio analiza el rol de la utilización de los objetos en la estructuración de la actividad de los profesores practicantes, el carácter imprevisible y ansiógeno de la utilización de estos. Igualmente, este estudio resalta el hecho que los objetos participen en la construcción de los hábitos profesionales y en la emergencia de una puesta en practica de la experiencia profesional.
Palabras claves : profesores practicantes de educación física, actividad profesional, curso de la acción.
____________________________________

VAE : les universités à l’épreuve de l’expérience

Isabelle CHERQUI-HOUOT
Docteur en Sciences de l’éducation – Université Henri Poincaré de Nancy

La mise en œuvre des procédures de validation des acquis de l’expérience à l’université est une question d’actualité et une question fondamentale dans le champ de la formation professionnelle comme dans le champ universitaire.
Cet article propose une lecture des pratiques d’évaluation des acquis à l’université à partir des dispositions propres à la validation des acquis actuellement applicables à l’enseignement supérieur. Il montre en quoi et comment ces dispositifs sont à lire dans des perspectives différentes des précédents. Ils apparaissent à l’auteur comme des marqueurs forts d’une évolution des fins assignées au champ universitaire, et de leur oscillation historique entre finalités d’enseignement et de recherche et finalités de formation.
Les dispositifs de reconnaissance, de validation et de certification des savoirs acquis en dehors du milieu universitaire formel, de plus en plus présents à l’université, révèlent la complexité des relations entre savoirs et expérience. Ils sont les révélateurs et dans le même temps potentiellement les générateurs d’un rapport enseignement/formation inédit, d’un retour réflexif sur les fondements mêmes des missions universitaires.
Mots clés : Évaluation, reconnaissance, validation, certification, expérience, connaissance(s), savoir(s), universités.

The accreditation of prior experiential learning (APEL) :
universities confronted with experience

The implementation of procedures aimed at accrediting prior experiential learning is a topical and fundamental question in both the field of vocational training and in the university sphere itself.
This article proposes an interpretation of university assessment practices of knowledge and skills acquired through experience by reviewing systems currently used in higher education. It shows how and in what respects current practice must be seen in a different light from previous practice. These practices appear to the author as strong indicators of an evolution observed in the goals assigned to universities as such, and in the historical pendulum swings between instructional finalities and those of research and training.
The systems designed to recognize, validate and certify knowledge acquired outside the formal university or academic setting are increasingly present within the university, and reveal the complexity of the relationship between knowledge and experience. At one and the same time, such systems reveal and are potentially capable of generating a new “connection”, a reflexive return aimed at re-examining the very foundations of the university and its educational mission.
Key words : Assessment, recognition, accreditation, prior experiential learning, knowledge, universities

La validación de experiencias de aprendizaje previas :
las universidades de cara a la experiencia

La puesta en práctica de la validación de su experiencia de aprendizaje previa en la universidad es una cuestión de actualidad y fundamental en el campo de la formación profesional y en el ámbito universitario. Este artículo propone una revisión de las prácticas de evaluación de los logros de aprendizaje previos en la universidad a partir de las disposiciones propias a la certificación de experiencias de aprendizaje que son actualmente aplicables en el campo de la enseñanza superior. Este artículo muestra en qué y cómo se deben revisar estos dispositivos a la luz de perspectivas diferentes a las que se han utilizado hasta el momento. Estos dispositivos aparencen como señales fuertes de una evolución de los objetivos asignados a la universidad, y de la oscilación histórica de estos entre finalidades de enseñanza e investigacion y finalidades de formación.
Los dispositivos de reconocimiento de la validación y certificación de conocimientos acquiridos fuera del medio universitario formal, cada vez mas presentes en la universidad, revelan la complejidad de las relaciones entre saber y experiencia. Ellos son reveladores, y al mismo tiempo potencialmente generadores, de una relación inédita entre enseñanza y formación, de una reflexión sobre los fundamentos mismos de la misión de las universidades.
Palabras claves : Evaluación, reconocimiento, validación, certificación, experiencia, conocimiento(s), saber(es), universidades.
____________________________________

Un simulateur pour aider à la formation technologique universitaire

Bernard FRAYSSE
Maître de conférences – Centre des sciences humaines, INSA Toulouse

Face à un environnement industriel en évolution rapide les systèmes de formation universitaire technologique doivent proposer des dispositifs répondant aux besoins techniques et adaptés aux attentes de jeunes adultes en formation. La mise en place en génie mécanique d’un simulateur de machine outil est ici évaluée en référence à un modèle théorique élaboré spécifiquement. Ce modèle articule deux dimensions : l’une qualifiée de fonctionnelle en référence à la didactique, l’autre qualifiée de socio-cognitive en référence aux représentations sociales. Cette articulation va construire ce que nous appelons un espace d’engagement des acteurs en formation. Afin de mettre à l’épreuve cette position théorique, nous proposons un outillage méthodologique adapté permettant de conduire aux premiers résultats de cette évaluation, résultats qui sont présentés et discutés.
Mots clés : formation, simulateur, technologie.

A simulator in order to enhance university technological studies

In a rapidly changing industrial environment, academic technological training must create syllabuses which answer the needs and expectations of young adults engaged in these studies. The installation of a machine tool simulator in mechanical engineering is here assessed according to a specifically designed theoretical model. This model includes two dimensions : the first can be described as a functional dimension focusing on didactic constraints; the second as a social cognitive dimension referring to social representations. Structuring the model in this way will provide what we call a “commitment space” apt to encourage students to invest personally in the achievement of their training objectives. In order to test this theoretical stand, we will describe the adapted methodological tools which led to the first results of this evaluation, presented and discussed herein.
Key words : training, simulator, technology

Un simulador para ayudar la formación tecnólogica universitaria

Ante a un ambiente industrial en evolución rápida, los sistemas de formación universitaria tecnológica deben proponer dispositivos respondiendo a las necesidades técnicas y que sean adaptados a las expectativas de los adultos en formación. La puesta en práctica en ingeniería mecánica de un simulador de máquina es evaluada en este estudio con relación a un modelo teórico construido específicamente. Este modelo articula dos dimensiones : una es vista como funcional en referencia a la didáctica; otra es considerada como socio-cognitiva en relación con las representacions sociales. Esta articulación va a construir lo que nosotros llamamos un espacio de compromiso de los actores de la formación. Con el fín de poner a prueba esta posición teórica, nosotros proponemos un conjunto de herramientos metodológicas adaptadas, permitiendo la obtención de los primeros resultados de esta evaluación, resultados que son presentados y discutidos.
Palabras claves : formación, simulador, tecnológica


Haut de page


n° 11 – note de synthèse :

« Espaces culturels de formations »
Joëlle Le Marec

couverture du n° 11Table des matières
Éditorial
Notes de synthèse

Joëlle Le Marec – Les musées et bibliothèques comme espaces culturels de formation
Colette Dufresne-Tassé – L’éducation mus »ale des adultes, un domaine à structurer
Rebond
Olivier Las Vergnas – Nos sociétés peuvent-elles prendre le « gai savoir » au sérieux ?
Articles de recherche
Véronique Leclercq – L’engagement en formation de base de publics adultes de faible niveau de scolarisation
Tizou Perez – Identité professionnelle des enseignants : entre singularité des parcours et modes d’ajustement aux changements institutionnels
Notes de lecture
A. Bournazel – La formation professionnelle. Gestion et évaluation : le pentagone de la formation (P. Caspar)
J.-P. Boutinet – Anthropologie du projet (M. Vandamme)
M. Duru-Bellat – L’inflation scolaire, les désillusions de la méritocratie (P. Santelmann)
Céreq – Des formations pour quels emplois ? (P. Santelmann)
Revue des Hautes études pédagogiques de Suisse romande et du Tessin – L’apprentissage de la lecture (V. Leclercq)
Vie de la recherche
Thèses
Groupe d’études-histoire de la formation (Gehfa)

Musées, bibliothèques, espaces publics numériques et autres expositions fournissent l’objet des notes de synthèse de ce numéro consacré aux espaces culturels de formation. Espaces culturels : espaces cachés, pourrait-on dire, où les « visiteurs » n’ont pas forcément conscience de se trouver en situation d’éducation et où les professionnels responsables de ces lieux connaissent habituellement mal les particularités de la formation des adultes. Si tant est que les uns comme les autres souhaitent aborder musées et bibliothèques en termes d’éducation – un vocable massivement associé à des contraintes d’apprentissage – alors que ceux-ci sont le plus souvent investis sur des temps de loisirs et non d’ « utilité » quelle qu’elle soit…
Ce numéro aborde la question des espaces culturels de formation tant d’un point de vue théorique de construction de l’objet (mal connu, mal cerné, et finalement peu analysé en tant que tel), que de celui de l’existence d’une véritable éducation notamment muséale. Les travaux des chercheurs sont souvent fragmentaires, n’abordant la question de la formation des adultes qu’à la marge, et les institutions elles-mêmes se trouvent prises dans ce paradoxe de la culture avec ou sans éducation. En filigrane se pose la problématique de l’accès aux savoirs : mais, c’est sans doute celle du rapport au savoir qui sous-tend le champ ici analysé.
La revue « Savoirs » a pour vocation de favoriser la production, la valorisation et la mise en débat des synthèses et des résultats de travaux de recherche (thèses, recherches sur contrat, symposium, notes d’habilitation à diriger des recherches, etc.), réalisés dans le champ de la formation des adultes. Elle souhaite contribuer ainsi à la compréhension des systèmes d’éducation et de formation.
Auteurs dans ce numéro : Colette Dufresne-Tassé, Olivier Las Vergnas, Véronique Leclercq, Joëlle Le Marec, Tizou Perez

_____________________________________

Articles de recherche

_____________________________________

Véronique LECLERCQ
Professeur de Sciences de l’éducation, Université Lille I, CUEEP, Laboratoire Trigone

L’engagement en formation de base de publics adultes de faible niveau de scolarisation

L’article restitue quelques-uns des résultats d’une étude qualitative menée sur la question de l’engagement d’adultes faiblement qualifiés et faiblement scolarisés dans des dispositifs de formation centrés sur la maîtrise des savoirs de base. Deux dimensions seront particulièrement interrogées : les processus de la dynamique motivationnelle et l’articulation entre formation et images de soi.
L’article met en valeur différentes formes de la dynamique d’engagement à travers des indicateurs tels que l’autodétermination, la perception de compétence ou la mise en projet. Dans un deuxième temps, sont évoqués les liens entre formation et construction identitaire : images de soi proposés par « l’histoire » de l’engagement en formation, mobiles peu/ou non verbalisés, place de la formation dans la trajectoire personnelle.
Mots-clés : éducation de base, motivations des apprenants, construction identitaire.

On how adults with limited schooling commit to forms of basic training

This article reports on the principal findings of a qualitative study investigating the commitment which academically less-qualified adults make to training they undertake in basic knowledge domains. The study focuses on two dimensions: motivational dynamics, and the relationship between training and self-image.
The article emphasizes various forms of commitment through indicators such as self-determination, perceived competence, project-setting or the acceptance of constraint(s). Secondly we look at the links between training and identity construction: images of self (self-images) suggested by one’s « history » of commitment to training, unexpressed motives, the place of training in one’s personal trajectory.
Keywords : basic education, learner motivation, identity construction

El compromiso dentro de la formación de base de adultos con bajo nivel de escolaridad

El artículo presenta los principales resultados de un estudio cualitativo realizado acerca del compromiso de adultos de bajo nivel escolar y con poca participación en dispositivos de formación cuyo eje es el manejo de conocimientos básicos. Se tienen en cuenta dos dimensiones: los procesos de la dinámica motivacional y la articulación entre formación e imágenes de sí mismo. El artículo valoriza las distintas formas de la dinámica de compromiso a través de indicadores como la autodeterminación, la percepción de competencia, la puesta en proyecto o la aceptación de las exigencias. Enseguida se mencionan los vínculos entre formación y construcción de identidad: imágenes de sí mismo propuestas por « la historia » del compromiso dentro de la formación, motivos poco o no verbalisables, y el lugar de la formación en la trayectoria personal.
Palabras claves : educación de base, motivaciones de los aprendices, construcción de identidad
_____________________________________

Tizou PEREZ
Maître de conférences en Sciences de l’éducation, IUFM de Nantes

Identité professionnelle des enseignants : entre singularité des parcours et modes d’ajustement aux changements institutionnels

Durant une carrière, certains changements institutionnels sont vécus par les acteurs comme problématiques et transforment leur relation au métier. L’article se donne pour objet de comprendre, à partir d’une étude de cas en Éducation Physique et Sportive (EPS), la manière dont les enseignants donnent sens à leur parcours professionnel, se positionnent par rapport aux recommandations officielles et s’investissent dans leur contexte de travail. Les résultats mettent en relief le rapport entre histoire personnelle et perception de l’évolution disciplinaire. Ils soulignent la quête de reconnaissance dans ou à l’extérieur du système scolaire. Enfin, ils montrent dans quelle mesure l’enseignant construit un monde cohérent, en gérant de multiples tensions. L’orientation des actions et les formes d’engagement choisies sont justifiées par des représentations et des valeurs. Celles-ci, fondatrices d’une identité professionnelle, peuvent éclairer les problématiques liées à la formation des enseignants.
Mots clés : Identité professionnelle, carrière, représentations, rapport au métier, formation

Teachers’ professional identities and their construction : at the interface of personal experience and processes of adjustment to institutional change

Institutional changes that occur over the course of a teaching career may pose a problem and alter the teacher’s perception of his or her profession. Drawing on a case study in physical education (PE), this article aims to offer insight into the way teachers give meaning to their professional experiences. It also emphasizes the position they take on official instructions and the way they get involved in their work environment. The findings highlight the connection made between one’s personal experience and changing conceptions of the discipline one teaches. The findings also bring to light the need for recognition from within or outside the school system. Finally the findings reveal the extent to which the teacher builds a coherent world while managing to come to grips with various tensions. Both conceptions and personal values account for the choice of strategies and forms of involvement. They contribute substantially to the construction of a professional identity and may shed light on problems related to teacher training.
Keywords : Professional identity, career, representations, relationship to one’s profession, teacher training

Identidad profesional de los docentes : entre singularidad de las trayectorias profesionales y modos de adaptación a los cambios institucionales

Durante una carrera, algunos cambios institucionales resultan problemáticos para los actores, transformando así sus relaciones con la profesión. El objeto de este articulo es comprender, a partir de un estudio de caso en Educacion Fisica y Deportiva, cómo los docentes dan sentido a sus trayectorias profesionales, cómo ellos se situan con relación a las recomendaciones oficiales y se implican en sus contextos laborales. Los resultados destacan la relación entre historia personal y percepción de la evolución de la disciplina. Tambien recalcan la búsqueda de reconocimiento dentro o fuera del sistema escolar. Para terminar, los resultados indican en qué medida los docentes construyen un mundo coherente pese a unas múltiples tensiones. La orientación de las acciones y los tipos de compromiso eligidos se justifican por medio de representaciones y valores. Estos tipos de compromiso, fundadores de una identidad profesional, pueden aclarar las problemáticas inherentes a la formación de los docentes.
Palabras claves : Identidad profesional, carrera, representaciones, relación con la profesion, formación.


Haut de page


n° 12 – note de synthèse :

« Transfert de compétences »
Christelle Devos, Xavier Dumay

couverture du n° 12Table des matières
Éditorial
Note de synthèse

Christelle Devos, Xavier Dumay – Les facteurs qui influencent le transfert : une revue de la littérature
Rebonds
Alain Meunier – Le transfert d’apprentissage
François-Xavier Lemaire – Chronique d’un hold-up annoncé
Articles de recherche
Marie-France Carnus, André Terrisse – La compétence à évaluer : une compétence révélatrice de la professionnalité des enseignants d’EPS. Études de cas et perspectives pour la formation
Jacques Denantes – La formation continue confrontée à la recherche dans les universités françaises
Fabien Fenouillet, Moïse Dero – Le e-learning est-il efficace ?Une analyse de la littérature anglo-saxonne
Vie de la recherche
Thèses
Appel à communications et séminaires
Journée d’études : « La formation, et après ? »

À quoi sert la formation en entreprise ? À quelles conditions est-elle utile, pertinente, efficiente ? Les choix d’organisation du travail, les types de publics, la nature des contenus professionnels, les moyens utilisés sont-ils déterminants dans sa plus ou moins grande « efficacité » ? Le champ ouvert ici est large.
La note de synthèse de ce numéro est centrée sur la question du transfert des apprentissages tout en liant ce thème à l’examen des pratiques en milieu de travail.
De quel transfert parle-t-on ? Comment le mesurer ? Quel rôle jouent les pratiques managériales ? Les modalités de gestion de carrière ont-elles un impact ? Que font les entreprises ? Se posent-elles la question du transfert, et en quels termes ? Autant d’axes de recherche à approfondir au travers de ce numéro. Autant de questions posées à la fois au monde académique et à celui des praticiens. Même si les réponses sont finalement assez différentes.
Deux articles de recherche viennent compléter ce numéro, traitant de thèmes que l’on pourrait dire connexes à celui du transfert, sans faire violence aux travaux retenus ici : l’analyse de la compétence à l’évaluation, comme « révélatrice de la compétence professionnelle » des enseignants, d’une part, et un essai d’appréciation de l’efficacité du e-learning, d’autre part.
Enfin, une étude récente sur la place et le rôle de la formation continue dans deux universités françaises complète le volume. Ces textes illustrent à la fois la diversité des recherches récentes autour de l’objet « formation des adultes » et la centralité des préoccupations actuelles d’évaluation de ses fonctions, ses processus, ses effets.
La revue « Savoirs » a pour vocation de favoriser la production, la valorisation et la mise en débat des synthèses et des résultats de travaux de recherche (thèses, recherches sur contrat, symposium, notes d’habilitation à diriger des recherches, etc.), réalisés dans le champ de la formation des adultes. Elle souhaite contribuer ainsi à la compréhension des systèmes d’éducation et de formation.
Auteurs dans ce numéro : Marie-France Carnus, Jacques Denantes, Moïse Dero, Christelle Devos, Xavier Dumay, Fabien Fenouillet, François-Xavier Lemaire, Alain Meunier, André Terrisse.

_____________________________________

Articles de recherche

______________________________________

 Marie-France CARNUS, André TERRISSE
Gridife – (ERTe 46) IUFM Midi-Pyrénées
AP3E, Lemme – Université Paul Sabatier, Toulouse 3

La compétence à évaluer : une compétence révélatrice de la professionnalité des enseignants d’EPS. Étude de cas et perspectives pour la formation.

La compétence à l’évaluation est, selon nous, révélatrice de la compétence professionnelle. Comment se construit-elle et qu’en déduire pour la formation des professeurs stagiaires d’EPS ? Cet article rend compte d’une étude menée dans le cadre d’une recherche INRP (Institut national de la Recherche Pédagogique). Il s’organise en quatre temps : bilan de la forma­tion à l’évaluation à l’IUFM Midi-Pyrénées, étude des conceptions des professeurs stagiaires et des conseillers pédagogiques, description et compréhension de pratiques effectives d’évaluation et proposition d’orientation de nature à transformer les pratiques de formation à l’évaluation et à la notation.
Mots-clés : évaluation en EPS, formation, pratiques effectives, études de cas, compétence professionnelle

Competence at evaluation : a competence revealing EPS teachers’ professionalism. A case study and recommendations for training

A teacher’s competence at evaluation is, according to us, revealing of a professional competence. How it acquired and what are the implications for EPS teacher training programs? This article presents results of a study conducted within the framework of an INRP (Institut national de la recherche pédagogique) research project. It is divided into four parts: an assessment of evaluation training provided by IUFM Midi-Pyrénées, a analysis of the conceptions held by teachers-in-training and educational advisors, a description and an understanding of effective evaluation practices, and finally, proposed recommendations for the transformation of the methods used for the training of teachers in evaluation and grading.
Key words: evaluation in EPS, training, effective practices, case study, professional competence.

La competencia de evaluación : un aspecto que revela la profesionalidad de los profesores de EPS. Estudio de caso y perspectivas de formación.

La competencia de evaluación es para nosotros un aspecto que revela la competencia profesional. Cómo se construye ésta competencia y qué debe deducirse con relación a los profesores practicantes de EPS ? Este artículo describe un estudio realizado dentro de una investigación del INRP (Instituto nacional de investigación sobre pedagógica). Este texto se organiza en cuatro partes: balance de la formación para la evaluación en el IUFM de Medio-Pirineos, estudio de las concepciones de los profesores practicantes y de los consejeros pedagógicos, descripción y comprensión de las prácticas efectivas de evaluación y proposición de orientación para la transformación de prácticas de formación en las áreas de evaluación y notación.
Palabras claves: evaluación en EPS, formación, prácticas efectivas, estudios de caso, competencia.
________________________________________

Jacques DENANTES
Docteur en Sciences de l’éducation, Université de Paris X – Nanterre

La formation continue confrontée à la recherche dans les universités françaises

Deux lois, de 1968 puis de 1984, ont inscrit la formation continue dans les missions des universités. La loi de 1971 a généralisé le système des conventions qui régit sa mise en œuvre sous la forme de prestations rendues par un producteur à l’organisme qui les finance. Les universités sont entrées de façon inégale dans ce mode de production, comme le montrent des enquêtes réalisées entre 1998 et 2000 à Lille 1 et à Nanterre. L’histoire depuis 1968 fait ressortir un décalage entre l’affirmation de leur implication et sa réalité. Le modèle de la configuration universitaire permet de voir les effets de l’irruption de la formation continue dans le jeu des interactions entre le ministère de l’Education, la profession universitaire et les universités. Le modèle du processus de classement montre les transformations des prestations universitaires qu’appelle la formation continue et qu’amplifie la validation des acquis. Il ressort notamment des deux modèles une opposition entre les activités de recherche, qui sont gérées au niveau national, et celles de formation continue, qui relèvent des universités.
Mots-clés : université, formation, adultes, diplômes, validation.

In-house training and research in French Universities

In 1968, and again in 1984, legislative texts stipulated that in-house training be part of the services rendered by universities. The 1971 Bill on in-house training continues to generalize the system of conventions, which institute it as a service provided by a designated producer for the financing institution. By contextualizing the sudden emergence of in-house training into the realm of universities, the model of university configuration shows the reciprocal nature of the interactions between the Ministry of Education, the university professions, and the universities. The representation of university services provided by the model of the processus de classement show the transformations brought about by in-house training and the emphasis on validation of the outcomes. Thus, a point of contention emerges between research activities which are managed at a national level and in-house training which are organized by each individual university.
Key words: university, training, adults, diplomas, validation

La formacion continua confrontada a la investigacion en las universidades francesas

La misión de formación continua de las universidades fué inscrita en la ley de orientación de la enseñanza superior de 1968 y confirmada en la de 1984. La ley de 1971 sobre la formación profesional continua a generalizar el sistema de convenciones que oficializa la formación como prestación de servicims daea(por un productor a un organimo que la financia. Reflejando la irrupción de la formación continua en el mundo universitario, el modelo de la configuracion universitaria subraya las reacciones de los socios de la configuración, tales como el ministerio de la educacion nacional, la profesión universitaria y las universidades. La representación de los servicios ofrecidos por las universidades a los usuarios a través del modelo del proceso de clasificaciónmuestra las transformaciones provocadas por la formación continua y amplificadas por la validación de los logros. De los dos modelos resulta una oposición entre las actividades de investigación, administradas a nivel nacional, y las de la formación continua, que dependen de las universidades.
Palabras claves : universidad, formación, adultos, diplomas, validación.
_______________________________________________

Fabien FENOUILLET, Moïse DERO
Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université de Paris X – Nanterre
Maître de conférences en Psychologie cognitive, IUFM, Villeneuve d’Ascq

Le e-learning est-il efficace ? Une analyse de la littérature anglo-saxonne

Ce texte propose une synthèse sur la question de l’efficacité du e-learning comme modalité d’enseignement. Après avoir précisé les concepts associés au e-learning, un cadre d’analyse et une définition sont posés. Malgré les problèmes méthodologiques et conceptuels que posent les études qui cherchent à comparer différentes modalités pédagogiques, l’analyse de 35 recherches permet de dégager une équivalence e-learning/présentiel au niveau des performances. D’autres critères (satisfaction, abandon) sont cependant moins favorables à la modalité e-learning. D’autres résultats, notamment ceux de méta-analyses, permettent cependant de dire que le e-learning peut être globalement considéré comme équivalent au présentiel si les moyens adéquats sont déployés.
Mots-clés : e-learning, internet, pédagogie, comparaison.

Is « e-learning » efficient ? An analysis of anglo-saxon literature

This article provides a summary of current debates concerning the efficiency of e-learning as a teaching method. After clarifying the main concepts associated with e-learning, this article will lay out an analytical framework and definition. Despite the methodological and conceptual difficulties implicit to studies aiming to compare different teaching methods, the analysis of 35 studies will allow us to establish an e-learning/face-to-face comparison based on levels of performance. Other results however, most notably those of meta-analysis, can be used to show that the e-learning format can be considered equivalent to the face-to-face format with the deployment of adequate means.
Key-words: e-learning, internet, education, comparison

El « e-learning » es eficaz ? Un análisis de la literatura anglosajona

Este texto propone una síntesis sobre la cuestión de la eficacidad del e-learning como modalidad de enseñanza. Después de haber precisado los concepciones del « e-learning », un marco de análisis y de definición es propuesto. A pesar de los problemas metodológicos y conceptuales de los estudios que comparan las diferentes modalidades pedagógicas, el análisis de 35 investigaciones permite de extraer una equivalencia entre el e-learning y la enseñanza presencial en cuanto a los logros. Otros criterios (satisfacción, abandono) son sin embargo menos favorables a la modalidad e-learning. Otros resultados, especialmente de los meta-análisis, permiten afirmar que el e-elerning puede ser globalmente considerado como equivalente a la enseñanza presencial si los medios adecuados son puestos en práctica.
Palabras claves: e-learning, internet, pedagogía, comparación


Haut de page