La formation d’adultes dans des contextes de décolonisation

Gehfa logo

Groupe d’étude – Histoire de la formation des adultes

 mardi 8 octobre 2013
de 15h30 à 17h30 à l’ETSUP, 8 villa du Parc Montsouris, Paris 14e
Deuxième  séance du cycle de séminaires

La formation d’adultes
dans des contextes de décolonisation

Coordonné par Jacques Denantes

Relever les défis de l’indépendance

Le défi de l’indépendance, c’est que l’autorité coloniale formellement disparue, une autorité nationale se trouve en mesure d’assurer la cohésion du pays dorénavant maître de ses choix ; et plus encore, que puissent se libérer et prendre force les dynamiques susceptibles d’ouvrir à toutes les populations les voies du développement.
Dans le contexte particulier de la Nouvelle Calédonie, on sait comment les antagonismes exacerbés depuis un siècle firent place soudain, en 1988, au dialogue et à la volonté de bâtir ensemble un avenir commun. Dans ce contexte, l’indépendance se voyait pour la première fois reconnaître comme une option légitime qu’il appartiendrait aux seuls habitants du territoire, le jour venu, de ratifier ou non. Une option que « l’opération 400 Cadres » allait contribuer à rendre crédible, par le rééquilibrage des responsabilités dont elle allait être l’amorce. Ce sera là l’objet de la première partie de ce séminaire. Cette opération sera présentée par François Lebouteux qui en a assuré le lancement et les premières années.

En seconde partie, c’est une autre forme de défi qu’il est question de relever : dans des pays neufs, stimuler et mobiliser les dynamiques potentielles d’économies massivement agricoles et de populations encore plus massivement illettrées, longtemps maintenues en état de dépendance et de passivité.
C’est à quoi ont voulu contribuer en 1965 à la Conférence de Téhéran les 65 États – dont une majorité récemment indépendants – en décidant la création du PEMA, le Programme Expérimental Mondial d’Alphabétisation Fonctionnelle.
Sa mise en œuvre au Mali, demandée et conduite par le Gouvernement de ce pays, alors indépendant depuis 5 ans, fera l’objet du second exposé, sur le « Projet pilote d’alphabétisation fonctionnelle ». C’est Bernard Dumont, ancien conseiller technique principal du Gouvernement Malien pour ce projet (1966-1972) qui en assurera la présentation.

Michel Levallois assurera la présidence de ce second séminaire du cycle dont Roland Colin rappellera l’intention générale.

Bien d’autres initiatives de natures et d’origines extrêmement diverses ont été prises qui entendaient, chacune à sa manière, concourir à relever les défis de l’indépendance. Des fiches sont en cours de préparation pour rendre compte de leur diversité. Elles seront accessibles sur le site Internet du Gehfa et sur celui du Centre de documentation sur la formation et le travail du Cnam.

Présentation générale du cycle : La formation d’adultes dans des contextes de décolonisation
Site du Gehfa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *